Ventes du commerce de détail au Québec – La Ville de Montréal au sommet

MONTRÉAL, le 27 novembre 2018 – Selon les données non désaisonnalisées de Statistiques Canada et analysées par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), les ventes sont en croissance pour le mois de septembre 2018, en comparaison à la même période l’année dernière. Lorsque l’on compare au mois de septembre 2017, les résultats des ventes au détail au Québec ont progressé de 5,4 %, alors que la moyenne canadienne, sans le Québec, se situe à 3,3 %.

« Cette bonne performance au Québec est attribuable, notamment, à la grande région de Montréal puisque, durant cette même période, la croissance a été de 9,1 % alors que, dans le reste du Québec, les ventes ont augmenté de 2,4 %. L’impact de la bonne performance touristique se reflète dans les résultats sans l’ombre d’un doute. », explique Léopold Turgeon, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail.

Après neuf mois, au Québec, la croissance cumulative des ventes au détail est de 4,3 %, ce qui correspond à près de 4 milliards de dollars de plus qu’à la même période l’an dernier. Dans la grande région de Montréal, les ventes ont augmenté de 8,6 % tandis qu’elles ont cru de 0,8 % dans le reste du Québec, pour la même période.

« Cette bonne performance au Québec est attribuable, notamment, à la grande région de Montréal puisque, durant cette même période, la croissance a été de 9,1 % alors que, dans le reste du Québec, les ventes ont augmenté de 2,4 %. L’impact de la bonne performance touristique se reflète dans les résultats sans l’ombre d’un doute. », explique Léopold Turgeon, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail.

Les secteurs de l’industrie québécoise en hausse

On remarque également que, sur les 20 sous-secteurs que compte le commerce de détail, il y en a dix-huit qui enregistrent des hausses des ventes depuis le début de l’année. Ces 18 sous-secteurs représentent 91 % de l’industrie québécoise.

Pour le mois de septembre 2018 par rapport à septembre 2017, quelques sous-secteurs retiennent l’attention :

  • Les magasins d’appareils électroniques et ménagers (+ 9,9 %)
  • Les magasins de détail divers (+ 9,9 %)
  • Les dépanneurs (+ 9,2 %)
  • Les magasins de chaussures (+ 8,7 %)
  • Les magasins de vêtements (+ 7,2 %)
  • Les magasins de meubles (+ 5,7 %)

À propos du Conseil québécois du commerce de détail

Le CQCD est une association représentant la grande majorité des entreprises du commerce de détail et de la distribution au Québec, ce qui en fait un interlocuteur incontournable. Dans le dossier du commerce en ligne transfrontalier comme dans tous les autres, le CQCD se positionne en « mode solutions » afin de contribuer aux réflexions, aux stratégies et aux décisions des gouvernements.


SOURCE :

Conseil québécois du commerce de détail

Renseignements et entrevues:

Emmanuelle Rouillard
Citoyen
emmanuelle.rouillard@citoyen.com
(438) 881-1884

Stéphanie Fournier
Citoyen
stephanie.fournier@citoyen.com
(418) 998-2145