Sondage sur les comportements et les intentions d’achat des Québécois – Légère baisse de confiance

Montréal, le 15 mars 2011 – Après une stabilisation en 2010, l’indice de confiance des consommateurs québécois se fixe à 96,3 points, une baisse de 8 % par rapport à la même période l’an dernier. Celle-ci semble être attribuable à un certain pessimisme associé à la situation financière du Québec. Rappelons que l’indice CQCD-Groupe Altus a explosé à l’automne 2009 (114,4), après avoir connu un creux historique (81,4) à l’hiver 2009.

Voilà les principales données qui ressortent d’un sondage du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) préparé par le Groupe Altus. Le document traite des comportements et intentions d’achat des Québécois pour les douze prochains mois.

Perception de la situation économique

Ce sondage révèle que 75 % des ménages québécois estiment que leur situation financière s’est améliorée ou est demeurée stable au cours des 12 derniers mois, une situation presque inchangée par rapport à la même période l’an dernier. Encore cette année, l’augmentation du coût de la vie est perçue comme étant le principal facteur de la détérioration de la situation financière des ménages.

Enfin, si un peu plus de la moitié des Québécois estiment que leur situation financière demeurera la même pour la prochaine année, ceux-ci sont beaucoup plus pessimistes que l’an dernier lorsqu’on parle de la situation du Québec. De 27 % en 2010, la proportion de Québécois qui estiment que la situation économique du Québec ira en se détériorant dans les douze prochains mois est passée à 41 %. « Le pessimisme des Québécois à l’égard de la situation économique du Québec affecte leur niveau de confiance », selon Me Gaston Lafleur, président-directeur général du CQCD.

Intentions d’achat

Aussi, près de la moitié (46 %) des Québécois estiment qu’il est actuellement intéressant d’effectuer des achats importants, comparativement à 50 % à l’hiver 2010. On observe aussi dans ce sondage une légère diminution des intentions d’achat important (26 %), même si ce niveau est conforme à la moyenne des six dernières années. Enfin, l’automobile figure au premier rang de ces intentions et supplante les électroménagers, qui arrivaient premiers à la même période l’an dernier.

« Les intentions d’achat appellent les détaillants à la prudence. Malgré tout, le CQCD maintient le cap sur la progression prévue des ventes au détail pour 2011 de 3 à 3,5 % »
– selon Me Lafleur.

Ce sondage a été réalisé auprès de 1 002 personnes entre le 22 février et le 5 mars 2011. La marge d’erreur est de 3,2 %, 19 fois sur 20. L’indice CQCD-Groupe Altus s’établit en tenant compte de la situation financière du ménage et celle du Québec pour une période couvrant les douze derniers mois aux trois prochaines années, tout en tenant compte des résultats concernant les achats importants. L’indice est établi selon la méthode développée par l’Université du Michigan. C’est la mesure la plus fidèle du comportement et de la confiance des consommateurs québécois.

À propos de CQCD

Le CQCD promeut, représente et valorise le secteur du commerce de détail et les détaillants faisant affaire au Québec. Il a pour mandat d’assurer le sain développement et la prospérité du premier secteur d’emploi du Québec. Acteur incontournable, le CQCD touche plus de 70 % des activités de ce secteur. Le CQCD, un fier partenaire d’hier et de demain des détaillants au Québec.


Pour plus de renseignements :
Jocelyn Desjardins
Directeur des communications et du marketing
Conseil québécois du commerce de détail
Courriel : jdesjardins@cqcd.org
Tél. : 514-842-6681, poste 200 ou 514-604-6273