Sondage Rentrée 2019

Des ventes au détail en effervescence

Montréal, 21 août 2019 — La rentrée et le retour à l’école constituent, pour beaucoup de québécois, ce moment de l’année où il faut faire à nouveau provision d’effets scolaires de toutes sortes. En collaboration avec la firme L’Observateur, le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) a sondé les consommateurs sur leurs intentions d’achat à l’occasion de la rentrée 2019.

63 % des ménages interrogés estiment qu’ils feront des achats en vue de la rentrée et la dépense moyenne anticipée est de 420 $. Parmi les items achetés, on retrouve des vêtements, du matériel scolaire, des sacs à dos, du matériel informatique des titres de transport et des costumes et uniformes. Les dépenses totales de la rentrée seront de 930 M$.

La rentrée des classes est toujours un moment stimulant pour le commerce de détail qui voit le consommateur revenir après les grandes vacances estivales et cette année ne fera pas exception à la règle.

Un éventail de commerces à la rescousse des parents

Le sondage L’Observateur révèle également que les achats se feront dans un vaste éventail de commerces : magasins à escompte (48 %), magasins spécialisés (38 %), grands magasins (35 %), pharmacies (34 %), librairies (28 %), coops scolaires (20 %) et évidemment sur internet dans une proportion de 15 %.

« Ce sondage permet d’obtenir un véritable portrait, un instantané des dépenses encourues pendant ces quelques brèves semaines qui constituent la rentrée. Pour bon nombre de familles québécoises, la rentrée rime avec approvisionnement scolaire », affirme Jacques Pelletier, président du conseil et chef de la direction de la firme L’Observateur. Le sondage a été réalisé entre le 6 et le 12 août auprès d’un panel d’internautes de l’Observateur réunissant 800 répondants.

À propos du Conseil québécois du commerce de détail

Le CQCD est une association représentant la grande majorité des entreprises du commerce de détail et de la distribution au Québec, ce qui en fait un interlocuteur incontournable. Dans le dossier du commerce en ligne transfrontalier comme dans tous les autres, le CQCD se positionne en « mode solutions », afin de contribuer aux réflexions, aux stratégies et aux décisions des gouvernements.


Source :
Conseil québécois du commerce de détail

Pour plus de renseignements et demandes d’entrevues :
Julie Martineau, Adjointe exécutive
jmartineau@cqcd.org
438-793-0031