Les Québécois sont plus optimistes envers leur situation financière qu’en 2015

Montréal, 14 mars 2016 – Les Québécois sont plus optimistes envers leur situation financière qu’en 2015, ce qui se traduit par une hausse des intentions d’achats dans plusieurs sous‐secteurs du commerce de détail pour l’année 2016. Cette prévision provient du plus récent sondage sur Les comportements d’achat des Québécois effectué par le Groupe Altus et commandé par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).

Confiants envers leur situation économique

Questionnés à propos de leur situation financière des douze derniers mois, une proportion importante de Québécois (77 %) perçoit que celle‐ci s’est améliorée ou est demeurée la même, soit une hausse de 5 % par rapport à la même période l’année précédente.

Diapositive 5 du rapport

Quand ils se projettent dans les douze prochains mois, plus de Québécois croient que leur situation financière s’améliorera ou demeurera la même qu’en 2015, dans une proportion de 80 %, contrairement à 76 % l’an dernier. Il est intéressant de noter que les Montréalais sont plus nombreux à percevoir que leur situation s’améliorera que le reste de la population québécoise.

Diapositive 7
Diapositive 8

Un optimisme qui se traduit par une hausse des intentions d’achats

Plus du tiers des Québécois (37 %) pense qu’il est présentement intéressant d’effectuer des achats importants (automobiles, électroménagers, meubles, ordinateurs, etc.). Cette proportion est supérieure à celle de l’année dernière (31 %).

Diapositive 21

Le sous‐secteur des chaussures et des vêtements devrait vraisemblablement être celui qui profitera le plus de cette hausse au cours de la prochaine année. En effet, une proportion intéressante de Québécois prévoit dépenser davantage pour ces biens qu’en 2015. Bien que les Québécois ne prévoient pas augmenter leurs dépenses dans les autres sous‐secteurs, elles devraient, tout de même, être plus importantes qu’en 2015.

L’indice de confiance en progression

L’indice de confiance* démontre également que les Québécois sont plus optimistes que dans les derniers mois, alors qu’il s’établit à 84,8, une importante hausse de plus de six points par rapport à la même date en 2015. Donnée récoltée deux fois par année, c’est la première fois depuis 2007 qu’on connait deux hausses consécutives de l’indice.

Diapositive 25

*Un résultat inférieur à 100 signifie qu’il y a plus de pessimistes que d’optimistes. À l’inverse, si le nombre d’optimistes est supérieur à celui des pessimistes, l’indice sera au‐dessus de 100.

À propos du Conseil québécois du commerce de détail

Le CQCD est une association regroupant la grande majorité des entreprises du commerce de détail et de la distribution au Québec, ce qui en fait un interlocuteur incontournable. Dans le dossier du commerce en ligne transfrontalier comme dans tous les autres, le CQCD se positionne en « mode solutions » afin de contribuer aux réflexions, aux stratégies et aux décisions des gouvernements.


Source :
Conseil québécois du commerce de détail

Renseignements :
Emmanuelle Rouillard
DIRECTION Communications stratégiques
erouillard@direction.qc.ca
(438) 881‐1884