Les Québécois dépenseront… avec prudence; Importante percée dans le commerce en ligne - CQCD

Les Québécois dépenseront… avec prudence; Importante percée dans le commerce en ligne

Montréal, le 2 octobre 2014 – Trois faits saillants se dégagent du sondage biannuel sur les comportements d’achat des Québécois que vient de rendre public le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) :

  • L’indice de confiance des consommateurs québécois est en baisse de 10 points sur l’an dernier à pareille date;
  • 18 % des Québécois prévoient tout de même faire au moins un achat important au cours des six prochains mois : une maison, une auto, des électroménagers, des meubles, un ordinateur, etc.
  • Un Québécois sur trois s’est procuré des produits et services sur le site Internet d’un détaillant présent au Canada.

L’indice de confiance en baisse

L’indice de confiance des consommateurs québécois pour l’automne 2014 est en baisse de 10 % sur l’an dernier à pareille date.

« Les comportements d’achat des Québécois », automne 2014, page 27
« Ce n’est pas étonnant que les Québécois soient inquiets : le gouvernement martèle depuis plusieurs mois que les coupures dans le secteur public se multiplieront au cours des prochains mois, sans oublier que divers coûts sont en hausse : l’électricité, les taxes scolaires, l’essence, etc. »,
– affirme M. Léopold Turgeon, PDG du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).

18 % des Québécois feront au moins un achat important

« Les comportements d’achat des Québécois », automne 2014, page 19

Malgré l’incertitude qui les préoccupent, les Québécois prévoient tout de même faire au moins un achat important au cours des six prochains mois : une maison, une auto, des électroménagers, des meubles, un ordinateur, etc.

Selon Jean‐François Grenier, directeur senior au Groupe Altus – la firme qui a réalisé l’étude – les Québécois ont une attitude identique à celle de l’an dernier. « À 1 % près, rien ne bouge par rapport à l’an dernier : 18 % des Québécois se disent prêts à faire un achat important et 81 % croient le contraire ».

Commerce en ligne et détaillants d’ici

Un Québécois sur trois s’est procuré des produits et services sur le site Internet d’un détaillant présent au Canada.

« Les comportements d’achat des Québécois », automne 2014, page 32
« Un Québécois sur trois qui achète en ligne sur le site d’un détaillant québécois ou canadien, c’est une percée importante. Le fait que ces sites soient très majoritairement en français favorise l’achat de la part des francophones »
– ajoute M. Turgeon

Il faut noter que cette donnée regroupe à la fois les achats de produits et services qui vont au‐delà du commerce de détail, notamment les voyages et le divertissement.

« Les comportements d’achat des Québécois », automne 2014, page 35
« Pas moins de 10 % des Québécois disent avoir fait des achats en ligne sur leur téléphone intelligent au cours de la dernière année, ce qui est très révélateur d’une évolution très rapide des habitudes de consommation »
– d’ajouter le porte‐parole du CQCD.

Commerce de détail et appropriation des technologies

Selon Léopold Turgeon, les technologies sont en train de jouer un rôle stratégique dans le commerce de détail.

« De plus en plus de détaillants québécois de toutes les sphères d’activité et d’ampleurs différentes réalisent que l’appropriation des technologies doit faire partie de leur avenir. Ils réalisent aussi qu’il faut aller au‐delà d’une simple page de conversation… et investir de façon stratégique, ce qui veut dire d’y aller selon des priorités et avec un budget raisonnable ».

À propos du Conseil québécois du commerce de détail

Le CQCD est une association regroupant la grande majorité des entreprises du commerce de détail et de la distribution au Québec, ce qui en fait un interlocuteur incontournable. Dans le dossier du commerce en ligne comme dans tous les autres, le CQCD se positionne en « mode solutions » afin de contribuer aux réflexions, aux stratégies et aux décisions des gouvernements.


Source :
Conseil québécois du commerce de détail

Pour plus de renseignements sur l’événement, demandes d’accréditation et d’entrevues
Julie Martineau
Adjointe à la haute direction
Conseil québécois du commerce de détail
(514) 842‐6681, poste 201