Le Vendredi fou et le Cyberlundi gagnent en popularité au Québec

Montréal, 20 novembre 2017 – Selon un sondage réalisé par l’Observateur pour le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), plus de deux Québécois sur cinq prévoient profiter des rabais du Vendredi fou et du Cyberlundi. C’est une augmentation de 20 % par rapport aux données de l’année dernière. Plus des trois quarts des participants seront à la recherche des meilleures aubaines à cette occasion.

« Ce rendez-vous d’aubaines lance la période des achats des Fêtes. D’ailleurs, 67 % des participants profiteront de cette période pour se procurer leurs cadeaux de Noël. De plus, avec le Cyberlundi, de nombreux achats seront effectués sur Internet. C’est près de la moitié des consommateurs qui feront un ou des achats à cette occasion sur le Web.» affirme Léopold Turgeon, président-directeur général du CQCD.

En moyenne, pour l’ensemble de cette période d’achats, les gens dépenseront 342 $ et un Québécois sur cinq prévoit un budget de plus de 500 $. Évidemment, cet argent ne servira pas qu’aux cadeaux, alors que certains profiteront de cette occasion pour se procurer des achats importants comme une télévision, un ordinateur ou autres achats électroniques dispendieux. Les hommes prévoient débourser davantage que les femmes à cette occasion. De plus, c’est une fête particulièrement populaire auprès des milléniaux, alors que 57 % d’entre eux y participeront.

Qu’achèteront les Québécois ?

Outre les cadeaux, les articles électroniques et informatiques seront particulièrement populaires (46 %) ainsi que les vêtements/accessoires mode (40 %). Les consommateurs québécois seront aussi à la recherche d’articles de divertissement (20 %), d’accessoires pour la maison (19 %) et d’articles de sport (18 %).

Source : Au total, 950 personnes ont rempli le questionnaire de l’Observateur du 3 au 7 novembre. Les données ont été pondérées selon le genre pour refléter la démographie.

À propos du Conseil québécois du commerce de détail

Le CQCD est une association regroupant la grande majorité des entreprises du commerce de détail et de la distribution au Québec, ce qui en fait un interlocuteur incontournable. Dans le dossier du commerce en ligne transfrontalier comme dans tous les autres, le CQCD se positionne en « mode solutions » afin de contribuer aux réflexions, aux stratégies et aux décisions des gouvernements.


Source :
Conseil québécois du commerce de détail

Renseignements :
Emmanuelle Rouillard
Citoyen Optimum
emmanuelle.rouillard@citoyenoptimum.com
(514) 985-8139
(438) 881-1884