Lancement de Mon commerce en ligne : une transformation numérique simplifiée pour les détaillants québécois - CQCD

Lancement de Mon commerce en ligne : une transformation numérique simplifiée pour les détaillants québécois

Montréal, 14 octobre 2021 – L’Association québécoise des technologies (AQT) et l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ) sont fières de lancer le programme Mon commerce en ligne, une initiative qui promet d’accompagner 5 000 commerçants québécois qui désirent augmenter leurs ventes, développer de nouveaux marchés, optimiser leurs opérations grâce à l’optimisation numérique de leur plateforme et ultimement, effectuer un virage numérique.

Un parcours en 3 étapes qui propulse les détaillants

L’ingéniosité de la plateforme Mon commerce en ligne repose en grande partie sur son accessibilité et son adaptabilité. Suivant une séquence stratégique, les détaillants procéderont premièrement à un diagnostic de l’organisation afin de situer leur stade d’avancement numérique, leur réalité d’affaires et leurs objectifs.
Par la suite, les participants auront accès à 14 heures d’accompagnement personnalisé ainsi qu’à des formations adaptées à leurs besoins en plus de compter sur le soutien d’une équipe d’experts qui s’assurera de la progression du processus. L’objectif de Mon commerce en ligne est de développer l’autonomie numérique des détaillants afin d’optimiser leur présence sur le web et propulser leurs activités commerciales.

Minuit moins une pour les détaillants du Québec

En plus de cumuler un retard sur les autres provinces canadiennes, les détaillants du Québec sont aujourd’hui en concurrence contre des commerçants du monde entier. Alors que plus de 80 % de la population achète en ligne et que la tendance ne fait que s’accentuer, les détaillants québécois génèrent un faible 12 % de leurs ventes en ligne.
À l’aube de la pandémie, seulement 36 % des détaillants réalisaient des ventes en ligne, malgré un pourcentage élevé d’entreprises détenant un site Internet. La crise a eu un impact majeur sur les commerçants d’ici. Environ la moitié des détaillants (52 %) ont vu leurs ventes chuter depuis le début de la crise. Pourtant, les ventes en ligne ont explosé de 118 % au même moment.
Cet électrochoc a permis une prise de conscience : la nécessité pour les détaillants de prendre le virage numérique. Si le Québec s’améliore avec 44 % des détaillants qui réalisent maintenant des ventes en ligne, Mon commerce en ligne s’avère un outil précieux pour accélérer la numérisation des entreprises.

Un programme qui s’appuie sur de nombreux partenaires

L’initiative de Mon commerce en ligne est soutenue par de nombreux partenaires, dont le gouvernement du Québec dans le cadre de l’offensive de transformation numérique, et le gouvernement du Canada, qui constituent les principaux bailleurs de fonds, désirant réunir leur expertise afin de faire progresser les détaillants québécois grâce au numérique. Réfléchi et élaboré par l’Association québécoise des technologies (AQT) et l’École des entrepreneurs du Québec (ÉEQ), Mon commerce en ligne compte également sur le soutien du Conseil québécois du Commerce de Détail (CQCD), du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) et de Grappe mmode. Ce projet collaboratif témoigne de l’importance des détaillants d’ici pour l’écosystème économique québécois.

Les inscriptions sont ouvertes dès maintenant

Le programme vise à rejoindre des entreprises établies au Québec de tous secteurs comptant entre 5 et 100 employés et possédant un à cinq emplacements, générant des revenus annuels de 250 000 $ à 2 millions par emplacement. Les commerçants prêts à s’engager pour réaliser une transformation numérique peuvent s’inscrire sur le site web de Mon commerce en ligne dès maintenant.

Citations

« Je suis extrêmement heureuse de prendre part à cette importante annonce qui vise à aider nos commerces de détail à accélérer leur transformation numérique. Je suis particulièrement fière que les technologies québécoises soient mises à contribution et qu’elles puissent jouer un rôle clé dans l’essor de ce secteur. L’équipe de Mon commerce en ligne verra à ce que les commerçants puissent franchir les étapes de transformation numérique en fonction de leurs ambitions tout en tenant compte de leur réalité. Notre objectif est de leur permettre de gagner de la confiance et de l’autonomie dans la nouvelle réalité du numérique. »
⎯ Nicole Martel, présidente directrice générale, AQT


« Nous sommes fiers de contribuer à cette initiative qui vise à développer les compétences numériques des détaillants et leur capacité de mise en action. Les détaillants pourront compter sur tout un réseau de conseillers aux expertises variées et complémentaires dans ce projet majeur pour l’essor des commerçants du Québec. »
⎯ Michel Fortin, président directeur général, EEQ


« Le programme Mon commerce en ligne, coordonné par l’AQT, permettra aux entreprises québécoises de gagner en efficacité et en parts de marché. Grâce à une enveloppe de 130 millions de dollars, l’Offensive de transformation numérique encourage des initiatives qui soutiennent les entreprises dans leur virage numérique. »
⎯ Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation


« On ne peut qu’être enthousiaste devant un tel projet. Le Conseil canadien du commerce de détail est fier de soutenir un programme qui répond concrètement à un besoin essentiel à la pérennité des détaillants. Le Québec évolue, le consommateur change et Mon commerce en ligne permettra aux détaillants d’avoir accès aux outils nécessaires pour répondre présents. »
⎯ Francis Mailly, directeur relations gouvernementales — Québec, Conseil canadien du commerce de détail


« Dans le contexte actuel, le numérique est un outil essentiel pour permettre à nos entreprises à demeurer compétitives. Au Québec, les détaillants sont créateurs de richesses et font travailler des milliers de travailleurs. Il est essentiel de soutenir le secteur. Je suis heureux de savoir qu’un programme comme celui de l’AQT est disponible pour aider nos détaillants à faire de leur commerce en ligne un succès. »
⎯ Jean-Guy Côté, directeur général, Conseil québécois du commerce de détail


« La Grappe mmode salue cette initiative qui permettra à plusieurs petites et moyennes entreprises de détail de l’industrie de la mode québécoise d’accélérer leur transformation numérique, afin d’être plus performantes et compétitives, tant localement que sur les marchés internationaux. »
⎯ Debbie Zakaib, Grappe mmode

Pour tout renseignement : Mélanie Bourcier TACT 514 554-2635 mbourcier@tactconseil.ca
Source : L’Association québécoise des technologies (AQT) et l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ)