La fermeture : Un mal pour un bien

Montréal, 15 décembre 2020 – À la suite de l’annonce du premier ministre François Legault portant sur la fermeture des commerces pendant les Fêtes, soit du 25 décembre 2020 au 11 janvier 2021, le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) supporte le gouvernement dans cette décision temporaire.

Stéphane Drouin, directeur général, Conseil québécois du commerce de détail affirme :

« Nous sommes heureux, malgré les circonstances extraordinaires, que monsieur François Legault ait souligné l’excellent travail des dernières semaines des commerçants ainsi que des centres commerciaux, concernant l’application des règles sanitaires et de distanciation sociale, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des commerces en cette période de pandémie ».

« Malgré qu’une annonce de fermeture n’est jamais une bonne nouvelle, le CQCD est satisfait de voir que les commerçants pourront faire des affaires jusqu’à Noël et capitaliser sur ces ventes importantes de fin d’année. Aussi, la fermeture de commerces non essentiels sera plus équitable, car les magasins multicatégories devront limiter les accès aux produits essentiels uniquement. Une nuance très importante pour plusieurs de nos détaillants. »

« Une inquiétude persiste; le délai d’arrêt.  C’est une période financière importante pour le secteur et le délai de deux semaines d’arrêt peut se faire relativement bien, mais nos détaillants ne pourront pas étirer l’élastique trop longtemps. Ils devront renflouer en janvier leur coffre pour éviter de multiples fermetures. Le CQCD interpelle donc les citoyens à continuer de respecter les règles sanitaires imposées par le gouvernement du Québec, afin de repartir en force au début de l’année 2021, de contribuer de façon marquée à l’économie québécoise et éviter une nouvelle fermeture en février ou en mars prochain. »

« Le CQCD tient à rappeler à la population l’importance de changer ses habitudes de magasinage pour les prochains jours en magasinant aux heures de moindre affluence, en continuant à faire des achats en ligne qu’ils pourront ramasser en magasin et en priorisant l’achat local chez les détaillants de quartier et les bannières québécoises. »

À propos du Conseil québécois du commerce de détail 

Le CQCD est une association représentant la grande majorité des entreprises du commerce de détail et de la distribution au Québec, ce qui en fait un interlocuteur incontournable. Dans le dossier du commerce en ligne transfrontalier comme dans tous les autres, le CQCD se positionne en « mode solutions », afin de contribuer aux réflexions, aux stratégies et aux décisions des gouvernements. 

De la parole aux actes. Toujours Réactif. 

‐ 30 ‐

Source :                       Conseil québécois du commerce de détail 

Renseignements :      

Karina Serei

Directrice des communications

kserei@cqcd.org    

514-688-0128