Commerce de détail : Bilan 2008 et perspectives des ventes 2009

Montréal, le 27 février 2009 – Le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) présente les résultats et les conclusions de son étude annuelle sur la situation du commerce de détail et de la consommation au Québec et au Canada pour l’année 2008 et ses perspectives pour 2009. Cette étude a été réalisée en collaboration avec Altus Géocom.

Bilan 2008

Tant au Québec qu’au Canada, les ventes au détail pour l’année 2008 ont connu une augmentation pour une treizième année consécutive.

En 2008, les ventes au détail ont augmenté de 4,7 % au Québec, pour atteindre 94,7 milliards de dollars.

Au Canada, les ventes ont augmenté de 3,4 %, pour se chiffrer à 426,2 milliards de dollars.

Au Québec, sept sous-secteurs du commerce de détail ont connu une croissance supérieure à la moyenne (4,7 %), on note les stations-service (12,7 %), les magasins d’ordinateurs et de logiciels (8,4 %), l’électronique et les électroménagers (7,9 %), les magasins d’accessoires de maison (7,2 %), l’alimentation (5,9 %), les magasins de marchandises diverses (5,3 %) et les quincailleries (5,0 %).

À l’opposé, sept sous-secteurs ont connu une performance plus faible que la moyenne soit la pharmacie (2,7 %), les magasins de meubles (1,9 %), l’automobile (1,4 %), les vêtements (1,3 %) ainsi que les magasins de sport, musique et librairies (1,3 %). Seul le secteur de la chaussure a connu une décroissance (-1 %).

Le commerce de détail a connu une progression respectable de ses ventes, tant au Québec qu’au Canada, quoique l’augmentation des ventes au Québec fut plus importante (4,7 %) que celle réalisée au Canada (3,4 %).

L’évolution du revenu personnel disponible a progressé de 24 505 $ en 2007 à 25 560 $ en 2008 au Québec. Au niveau canadien, le revenu personnel disponible en 2008 se situait à 28 511 $. L’écart du revenu personnel disponible entre le Québec et le Canada s’est accru à -10, 4 % par rapport à -9,2 % en 2007.

Perspectives 2009

Selon les experts, les économies canadienne et québécoise sont actuellement en récession. Cependant, cette décroissance pourrait être moins importante et d’une durée limitée au Québec. Ceci dit, les divers programmes mis-en-place, ou qui le seront incessamment, par les gouvernements devraient permettre de stimuler notre économie et de traverser la crise sans trop de dégâts.

Les facteurs qui influenceront la consommation et le comportement des consommateurs seront partagés entre la stimulation causée par de faibles taux d’intérêt, un taux d’inflation relativement bas, des mesures fiscales provenant des budgets de nos gouvernements et une certaine progression du revenu personnel disponible mais contrebalancés en partie par une création d’emploi anémique et un taux de chômage à la hausse.

Considérant l’environnement d’incertitude qui prévaut, les consommateurs pourraient réajuster l’utilisation de leur revenu discrétionnaire pour privilégier en partie l’épargne au détriment des dépenses de consommation.

La conjoncture économique actuelle demeure incertaine et la consommation en sera affectée. Quoique moins vigoureuses que l’an dernier, le CQCD estime cependant que les ventes au détail pourraient progresser, mais de façon négligeable (1 %), en 2009.

Les données complètes de cette étude sont disponibles au : http://www.cqcd.org/pdf2009/bilan_perspective_2009.pdf

À propos de CQCD

Le CQCD est la plus importante association représentant le secteur du commerce de détail au Québec depuis plus de 30 ans. Son membership regroupe toutes les spécialisations du commerce de détail et des canaux de distribution, notamment les grands magasins, la grande distribution alimentaire, des boutiques spécialisées, des pharmacies, des quincailleries-rénovation, des concepts franchises, des succursalistes et détaillants indépendants ainsi que des partenaires commerciaux majeurs du secteur du commerce des biens et services. Le CQCD représente une industrie regroupant plus de 54 000 établissements commerciaux, plus de 420 000 emplois, soit près d’un travailleur sur cinq au Québec et plus de 94 milliards de dollars de ventes au détail en 2008.


Source :
Conseil québécois du commerce de détail : www.cqcd.org

Information :
Me Gaston Lafleur, président-directeur général
Céline Ducharme, conseillère aux communications
Conseil québécois du commerce de détail
514.842.6681, poste 200